Habitat     Design     Architecture     Décoration     Tendances     Matériaux     innovations     THÉMA DÉCO

Habitat     Design     Architecture     Décoration     Tendances     Matériaux     innovations     THÉMA DÉCO

Design

Vincent Sheppard, dans la lignée, revisitée, de Lloyd Marshall Burns
et de son mythique mobilier Lloyd Loom.


Dans les années 30, fauteuils et chaises Lloyd Loom s’imposent ainsi en Europe comme un must du style britannique



Vincent Sheppard revisite l’héritage de Lloyd Marshall Burns, reprend le fil artisanal du papier et devient le designer mondial incontournable

Début du 20ème siècle.
Marshall Burns Lloyd est spécialiste des landaus et poussettes en osier, très en vogue mais cassants, parfois rugueux et fort lents et coûteux à fabriquer. D’où la recherche d’une fibre plus résistante et tactile et l’invention du fameux tissage Lloyd Loom : une solution à base de papier torsadé, connu comme papier kraft, enrobé autour d'un étroit fil en acier. 
Ce matériau s’avérant extrêmement solide et flexible, voire plus esthétique, Marshall se lance dans la création de mobilier avant de revendre son brevet à un fabricant anglais. Dans les années 30, fauteuils et chaises Lloyd Loom s’imposent ainsi en Europe comme un must du style britannique, présents dans les hôtels, restaurants, salons de thé ainsi qu’à bord de zeppelins, paquebots de croisière et même sur les tribunes de Wimbledon et Roland Garros. Il restera des plus recherchés par les collectionneurs.
Et Vincent Sheppard alors ? Et bien, en 1992, cette société belge revisite l’héritage de Lloyd Marshall Burns, reprend le fil artisanal du papier tissé jusqu’à maîtriser sa production en Indonésie et devient le designer mondial incontournable – également imaginatif et innovant – de la tradition réinventée du Lloyd Loom.